Les Ecrehou

Les Ecrehou

Les Ecrehou

Archipel sauvage situé à moins de 15km de nos côtes, les ECRÉHOU sont accessibles aux visiteurs uniquement par le gréement normand La Neire Maôve qui organise des excursions. Principalement constitué d’îlots rocheux, ce lieu est idéal pour la pratique de la pêche à pied. Au large des Ecréhou aiment s’amuser des phoques gris, des veaux marins et dauphins.

Trois îles se distinguent : « La Maîtrech’île », la plus grande des îles de l’archipel, « La Marmotière », plus petite que la précédente et possédant quelques maisons groupées servant de refuge à des pêcheurs et de villégiature à des Jersiais en été et enfin « La Blanche Île », la plus petite qui est reliée à la précédente par un banc de sable de près de 100m de long submersible à marée haute.


BON A SAVOIR

Le Roi des Ecréhou, Alphonse Legastelois, originaire de Jersey fut accusé pour des crimes qu’il n’a pas commis. Il s’exila alors sur l’archipel des Ecréhou durant près de 14 ans. Il revendiqua alors une partie de ce territoire en s’appuyant sur les lois du Baillage de Jersey et du droit normand qui date de Guillaume le Conquérant et qui stipulent que « lorsqu’on vit sur un territoire du droit normand inhabité durant 10 ans et 1 jour, on peut en revendiquer du Duc de Normandie d’en être son représentant et ainsi créer son propre baillage » tiré du livre de Pob Les Ecréhou d’Alphonse. Bien que surnommé dès lors comme « Roi des Ecréhou » il ne put recevoir ce titre, une autre loi stipulant l’obligation de posséder une propriété sur le territoire en question, ce qui n’était pas le cas de l’exilé puisqu’il vivait sur l’archipel des Ecréhou dans des maisons de fortunes prêtées par des personnes bienveillantes. Alphonse Legastelois est mort le 3 juin 2012.