L’Histoire

De la Préhistoire à nos jours, la Côte des Isles a toujours attiré les hommes; terre accueillante au climat doux et tempéré, les hommes du néolithique, comme les riches familles des XIX et XXème siècle ont de tous temps appréciés nos rivages et nos campagnes…

La Côte des Isles dans l’Histoire

Baptistère de Port-BailL’homme de la Préhistoire a marqué la Côte des Isles : si les traces sont plus présentes en Bretagne, on retrouve également en Normandie et en Côte des Isles des monuments ou des vestiges datant du Néolithique (fragments de silex retrouvés sur le cap de Carteret, allée couverte sur la commune Les-Moitiers-d’Allonne etc.). Plus tard, l’époque Gallo-romaine a vu la réalisation d’une véritable agglomération en la commune de Port-Bail, en témoigne la présence d’un baptistère unique en Europe (mis à jour lors de fouilles en 1956) et la découverte des traces d’un fanum païen (temple transformé par la suite en sanctuaire chrétien).

Le territoire va continuer à vivre au rythme des invasions scandinaves durant le Xème siècle. Les XVII et XVIIIème siècles verront l’installation de riches et grandes familles en Côte des Isles, en attestent les nombreux manoirs et corps de ferme de l’époque.

Le XIXème siècle ou l’avènement du tourisme en Côte de Isles

Vogue des bains de mer

Dès les années 1820, la commune de Carteret se fait terre d’accueil et de villégiature pour la famille Barbey. Le célèbre auteur Jules Barbey d’Aurévilly marqua la région par ses nombreuses nouvelles qui prenaient lieu et place, en Côte des Isles.

En 1840, ce sera la vogue des « bains de mer » et les arrivées de plus en plus nombreuses de riches familles venues passer la belle saison sur le littoral. Les années 1880 connaissent un fort développement « touristique » dans la région avec :

  • L’ouverture d’une ligne maritime avec l’île de Jersey,
  • La mise en service de liaisons ferroviaires depuis la capitale (Paris – St Lazare),
  • La réalisation de grands hôtels et de villas particulières (en partie disparus durant la Seconde Guerre Mondiale)

L’année 1904 verra l’émergence d’un Syndicat d’Initiatives à Carteret et d’un « établissement de bains » quelques années plus tard. L’essor touristique de la station se poursuivra après la guerre 1914-1918, avec le classement de Carteret en 1921 au rang de « Station Touristique ».

La Seconde Guerre Mondiale a laissé quelques traces de l’occupation allemande (radar, blockhaus de Sortosville-en-Beaumont). Le 18 juin 1944, une colonne blindée américaine entre dans Barneville, après la prise de Carentan six jours plus tôt. Le Général Manton S. Eddy et la 9ème division d’infanterie américaine ont joué un rôle prépondérant ce jour là dans la coupure du Cotentin, et la libération de plusieurs communes de la Côte des Isles.

Enfin, la généralisation des « Congés Payés » a permis à la Côte des Isles de devenir un fleuron du tourisme manchois avec l’émergence de nombreux terrains de campings, d’établissements hôteliers et la réalisation de résidences secondaires.